REMONTER

Graines de libertés

A Bayonne, dans le quartier Balichon, au pied des immeubles qui entourent la Maison de la vie citoyenne, on tombe sur un petit jardin de trois cents mètres carrés environ entouré d’une palissade en osier et orné d’un portail en bois flambant neuf.

Aujourd’hui, Fabien fait griller des châtaignes ; il les fera déguster aux groupes d’enfants venus du centre de loisirs tout proche. Mais chut ! Pour l’instant, ils écoutent religieusement Laurent qui leur raconte « son » jardin, muni d’une cloche et d’une flûte.
Il règne dans ce « jardin partagé » un incontestable sentiment d’harmonie : avec la nature, évidemment, mais aussi entre les êtres humains qui participent à son développement et qui sont tous animés d’un même élan solidaire, de partage, d’entraide, d’écoute et, surtout, de transmission.
C’est cette transmission de valeurs et d’une nouvelle façon de penser la vie qui est à l’origine du jardin, né dans la continuité de l’association créée il y a deux ans par Laurent Bernays (qui a suivi une formation en agroécologie auprès de Pierre Rabhi et Terre et humanisme) et Fabien Nogué, Graines de liberté, et dont le but était d’imaginer de nouvelles réflexions sur la ville, l’écologie, le lien, d’autres pratiques de consommation. Petit à petit, dans la lignée des « Incredible Edible » qui parsèment la planète, les « Incroyables comestibles » se mettent à coloniser les parcelles disponibles au sein des villes, quand les institutions et la municipalité se prêtent au jeu. Ici, c’est l’Office 64 qui, à la demande de la MVC, a laissé le terrain à la disposition de Laurent, Fabien, Manu et les autres.
Ce jardin participe du mouvement qui s’est créé à la suite de la crise de 2008 et qui a vu la naissance de nombreux jardins citoyens dans des villes comme Toulouse ou Paris. « Aujourd’hui, il suffit de regarder autour de soi pour que la question de l’environnement et de l’écologie s’impose à tous. » C’est bien la raison pour laquelle il est important d’associer les enfants à ce travail de la terre, qui permet d’aborder de nombreux domaines vitaux et essentiels, tels que le respect de la terre nourricière, la façon dont on se nourrit, ce que l’on cuisine…
Ils vont d’ailleurs travailler avec un collège dans le nouveau jardin de cinq cent mètres carrés qui va bientôt voir le jour au pied des barres HLM de la cité Breuer : 130 collégiens vont venir dans l’année sur 80 séances et vont participer à la création de celui-ci dans le respect des valeurs défendues par leurs futurs animateurs.
Gageons qu’ils sauront en prendre de la graine !
Ceux qui n’ont pas la main verte apportent de quoi agrémenter les légumes récoltés quand un pique-nique est organisé sur place, ce qui arrive régulièrement. D’autres ont apporté des graines. Il y a aussi un passionné de tomates qui a fait des semis sur son balcon et qui, n’ayant pas de jardin, les a apportés ici pour les voir grandir, s’épanouir et profiter à tout le monde.

Association Graines de liberté: Tél.: 06 32 42 70 83 – grainesdeliberte64@gmail.com