REMONTER

Hugo Verlomme

né le 05 janvier 1952Quel est ton premier souvenir d’école ?
Je vivais en Suisse, mon instituteur appliquait la méthode Freinet, une pédagogie qui m’offrait la liberté de poser toutes les questions que je voulais.
Quel métier voulais-tu faire quand tu étais petit ?
A 7 ans, je voulais écrire des livres et aller aux îles Marquises.
Le goût de l’écriture est donc venue très tôt ?
J’ai toujours été premier en orthographe. Solitaire, enfant unique de parents séparés très tôt, mes compagnons étaient les livres. Victor Hugo est l’écrivain qui m’a le plus marqué : romancier, poète, personnalité politique et voyageur…
Quel était ton lien avec l’océan à cette époque ?
Depuis l’âge de 2 mois ½, je venais en vacances à Hossegor où mes parents avaient une maison. Adolescent, je faisais du bodysurf et de la pêche sous-marine avec mes cousins. On aimait ramasser tout ce qui traînait sur le sable, avec les  bois flottés, on construisait des petites cabanes. J’ai commencé le surf en 1965, j’avais 13 ans. Je passais l’été dans l’eau, quand je rentrais à Paris ou en Suisse, je me faisais remarquer avec mes cheveux décolorés et la peau presque noire…
Ces vacances ont donc été déterminantes dans tes choix de vie ?
Hossegor m’a forgé à l’océan. C’était le paradis, et le moyen de rencontrer des garçons et des filles de tous les milieux.
Tu interviens en milieu scolaire sur le thème de l’océan, que penses-tu de la jeunesse contemporaine ?  
Les adolescents sont souvent trop isolés de la nature et ne se confrontent pas assez aux éléments. Pourtant, lors de mes interventions, je remarque qu’il y a un engouement spontané de la jeunesse pour l’océan. La mer est la grande oubliée dans l’histoire, je veux la remettre à sa juste place.
Une phrase qui pourrait définir ton cheminement depuis l’enfance ?
La capacité de transformer les épreuves en force. C’est un socle que m’a sans doute transmis ma mère. Et le bonheur de vivre…

Hugo Verlomme : écrivain, journaliste, bodysurfeur  et co-fondateur du site 123ocean,

64MÔMES

GRATUIT
VOIR