REMONTER

Kabanak EH.

Etxola ttiki berriLa rencontre entre Eneko Berasaluce et Jean-Yves Behoteguy s’est évidemment faite autour d’une cabane, quand Eneko, souhaitant faire construire dans son jardin une cabane qui ne ressemblerait pas à celles produites en série, s’est adressé à Jean-Yves. Car, parmi ses nombreux talents, cet artiste, sculpteur depuis son enfance, s’est fait une spécialité de la construction de cabanes hors norme, qu’elles soient dans les arbres ou pas. Lorsqu’Eneko, dont l’activité consiste à aider des entreprises implantées au Pays basque à se développer, voit à l’œuvre cet amoureux de la nature, de la faune sauvage et du travail du bois, il se dit qu’il serait bon de porter à la connaissance du plus grand nombre les travaux de cet artiste magicien qui sait faire de ses cabanes des lieux habités par l’âme de son Pays basque natal et où souffle l’esprit de la forêt.
Ils imaginent alors une série de modèles accessibles à tous, petits et grands, fidèles à ce qui a toujours inspiré le sculpteur. Ils ne s’imposent qu’une seul impératif, incontournable : tout, absolument tout ce qui entre dans la fabrication des cabanes, tout et tous ceux qui concourent à leur élaboration doivent obligatoirement être originaires du Pays basque et y résider.
Ils donnent un nom à leur projet, Kabanak, et décident de participer au Salon de l’Habitat, qui s’est tenu à la Halle d’Iraty au mois d’octobre dernier.
Ils y présentent différents modèles : le modèle Borobila, sorte de cocon végétal posé sur pilotis ou suspendu grâce à sa structure métallique ; le modèle Etxola, inspiré des anciennes cabanes des bergers « Euskaldun », solides et trapues, mais toujours pourvues de belles courbes ; le modèle Nid, structure entièrement en liège qui, en vous enveloppant de sa chaleur et de sa douceur, vous permettra de vous ressourcer et de voir la vie côté zen ; les enfants ne sont pas en reste avec le modèle Basa Laguna, inspiré des bêtes sauvages et qui leur est particulièrement destiné. Au gré de leur imaginaire et de celui, non moins prolifique, du maître sculpteur, cette cabane prendra la forme d’un ours, d’un blaireau, d’un lièvre, d’une belette… ou d’un panda. De plus, les enfants auront la joie de participer à la finition de la cabane en s’occupant de la partie « peinture ».
Le pari est le suivant : s’ils  vendent une cabane au cours de ces quatre jours, ils concrétisent leur projet. Sinon, ils abandonnent. À l’issue du salon, au cours duquel ils ont pu se rendre compte de l’attrait exercé par leurs cabanes sur les enfants et leurs parents, l’objectif est atteint. Les deux compères se lancent donc dans l’aventure.

axeria bukatua1En fonction des désirs de celui qui la commande et de l’environnement dans lequel elle va s’inscrire, Jean-Yves conçoit et dessine la cabane avant d’en confier la fabrication à des artisans de confiance et des fournisseurs motivés et ravis de participer à cette belle entreprise de promotion du savoir-faire et de l’esprit basques.
Ils ont aujourd’hui un carnet de commandes bien fourni et visent désormais Paris, où ils ont bon espoir d’exporter un petit bout de leur terre natale. ■

Contact : 06 87 81 85 58
ou kabanakeh@gmail.com
Plus d’informations Facebook/Kabanak eh

64MÔMES

GRATUIT
VOIR