REMONTER

Maureen Dor

est née le 17 novembre 1970 à Ixelles, actrice, chanteuse, animatrice de télévision belge et éditrice jeunesse (éd. Clochette)

Tu as 10 ans en 1980, quelle image gardes-tu de la petite fille de l’époque ?

J’étais une petite citadine qui jouait beaucoup dans la rue, très indépendante avec beaucoup de copines et assez gaie je crois. J’ai commencé le théâtre à cette époque.

Où vivais-tu ?

A Bruxelles, j’habitais en face de mon école, où il y avait un sublime jardin ; j’allais y jouer avec mes copines même quand l’école était fermée.

 Comment se passe l’école ?

Très bien, je n’étais pas du tout 1ere de classe ni dernière. Je faisais toujours mes devoirs toute seule car mes parents travaillaient beaucoup. J’étais dans une école de filles catho, on portait un uniforme mais j’en garde de très bons souvenirs.

 Une matière préférée ?

J’ai plutôt le souvenir d’une matière à problème : les maths ! Je n’en comprenais pas l’utilité.

 Comment occupiez-vous votre temps libre ?
Je faisais partie d’une troupe de théâtre. Je jouais du tennis, à la marelle et aux Sunshine Family. J’allais chez les « Jeannettes » (Scouts) tous les dimanches.

 Vous avez joué dans un film à 10 ans, être actrice était un désir ?

Je crois qu’à cette époque je voulais déjà être comédienne. Un, jour, mes parents ont entendu à la radio qu’on cherchait une petite fille de 10 ans pour le casting d’un long-métrage. Ils m’ont conduite au casting et j’ai été prise. C’était un rôle très important, j’étais la seule enfant sur le tournage, mais la fin d’une telle aventure a été un vrai choc.

 Que regardais-tu à la télévision ?

Une émission belge qui s’appelait Feu vert et Récré A2 : j’ai adoré Candy, Albator, Chapi chapo et srrtout l’Ile aux enfants.

 Quels sont les films que vous aimiez ?

Michel Strogoff, Zora la Rousse et Fifi brin d’acier.

 Quels sont tes souvenirs de lecture ?

Je lisais énormément à tel point que j’étais l’assistante de la bibliothécaire de la bibliothèque jeunesse. Ce n’est donc pas un hasard si j’édite aujourd’hui des livres pour la jeunesse.

J’ai adoré Tistou les pouces verts de Maurice Druon et tous les romans de T. Trilby.

 Quel moment de vos dix ans vous a le plus marquée ?

Une femme en fuite. mais c’était très mauvais mais c’était plutôt la salle en fuite.

Le film que j’ai tourné (qui était très mauvais…), les premières pièces de théâtre à l ‘école et la chorale où je chantais.

Des frères et sœurs ?

Oui, un petit frère et une grande sœur mais je n’avais pas de complicité avec eux. On était très indépendants tous les trois, je jouais plutôt avec mes voisines.

 

 

64MÔMES

GRATUIT
VOIR